Accueil

3.000 retours volontaires en 2018

08/02/2019
Les principaux pays de destination en 2018 étaient l’Ukraine, la Géorgie et la Roumanie.

Fedasil est chargée de l'accueil des demandeurs de protection internationale (asile) et coordonne également les retours volontaires de migrants vers leurs pays d’origine. 2.994 migrants ont décidé en 2018 de retourner chez eux avec l’aide du programme de retour volontaire. Cela représente une baisse de 22% par rapport à 2017. Le rapport détaillé est en annexe (PDF).

La majorité des personnes qui sont retournées étaient des étrangers sans titre de séjour (56% des retours). Les autres personnes étaient des demandeurs d’asile en cours de procédure ou déboutés de leur demande d’asile.

Fedasil compte poursuivre la sensibilisation des personnes sans titre de séjour. Comme elles se trouvent en dehors du réseau d’accueil, Fedasil organise des séances d’info pour le personnel de première ligne. De plus, différents partenaires de Fedasil sont également présents dans les structures d’accueil pour sans-abris mis en place en hiver. L’objectif est d’informer un maximum de personnes sur les possibilités de retour.

Fedasil a également élargi son réseau de partenaires au niveau des autorités locales. Les villes de Liège, Anderlecht et Malines ont désormais un projet de sensibilisation au retour.

Aide à la réintégration
46% des personnes retournées ont également reçu une aide à la réintégration. La réintégration permet de répondre aux problèmes que rencontrent les migrants à leur retour : rénovation ou location d'une habitation, recherche d'un emploi, frais médicaux…

Le suivi de cette aide est assuré sur place par les partenaires locaux de Caritas et de l’OIM (Organisation internationale pour les migrations). Fedasil a également démarré un partenariat avec l’agence belge pour le développement – Enabel. Un projet se met en place en Guinée et offre une aide via la formation, l’accueil et la mise à l’emploi des personnes retournées.