Etude sur les initiatives de quartier

À la demande de Fedasil, la KUL a mené une enquête sur l'impact des initiatives de quartier des centres d'accueil en Belgique.

Chaque centre d’accueil organise régulièrement des initiatives de quartier pour mieux intégrer le centre dans l’environnement et afin de mieux informer les riverains sur l’asile et l’accueil (via des journées portes ouvertes, la participation à des activités de la commune, les lettres d’info, le travail bénévole, etc.). À la demande de Fedasil, la KU Leuven, en collaboration avec l'Université de Liège (Ulg), a démarré en janvier 2016 une enquête sur les initiatives de quartier dans les centres d'accueil de Fedasil et des partenaires (Rode Kruis et Croix-Rouge).

Cinq centres d'accueil ont été sélectionnés pour une étude de cas : Dendermonde, Pondrôme et Saint-Trond (Fedasil), Bruges (Rode Kruis) et Uccle (Croix-Rouge). Dans ces cinq centres, les chercheurs ont conduit des interviews approfondies avec les collaborateurs BIQ et la direction. De plus, une enquête a également été menée auprès des riverains et des étudiants ayant visité un centre d'accueil.

Résultats

L’analyse de l’enquête montre que le cadre des initiatives de quartier est encore actuel. Le contexte spécifique d'un centre d'accueil est important pour l’organisation des activités destinées aux riverains. Ainsi, un nouveau centre devra utiliser une autre approche qu'un centre déjà existant. Un centre en contexte rural fait face à d'autres défis qu'un centre en contexte urbain.

Il ressort des enquêtes avec les riverains (4x300 enquêtes) qu'un quart d’entre eux avait déjà participé à une des activités organisées par le centre d'accueil et que celles-ci ont été évaluées très positivement. De plus, les voisins étaient généralement très satisfaits du suivi des plaintes par les collaborateurs des centres.

En interrogeant les étudiants, il est également apparu qu'après une visite guidée dans le centre d'accueil, ceux-ci avaient une vision bien plus juste des demandeurs d'asile et de la vie en centre d'accueil. Leur changement de comportement était moins évident mais quand même légèrement positif dans la majorité des cas.

Curieux de découvrir plus de résultats ? Vous trouverez le rapport complet en annexe.