Fermeture de 10.000 places d’accueil en 2016

En 2016, les arrivées dans le réseau Fedasil ont été nettement inférieures aux départs. En conséquence, la capacité a été revue à la baisse.

Fedasil

Moins d’arrivées
Contrairement à 2015, année record en matière d’asile en Belgique, Fedasil a connu une baisse importante des demandeurs d’asile à accueillir dans le courant de l’année 2016.

L’an dernier, 16.700 personnes ont reçu une place d’accueil dans le réseau de Fedasil, contre 38.300 personnes en 2015. Durant la même période, 26.560 résidents ont quitté le réseau d’accueil, soit un solde IN/OUT négatif de près de 10.000 personnes.

Cette baisse des arrivées concerne également les mineurs étrangers non accompagnés (Mena).

Fermetures
Pour adapter le nombre de places à cette nouvelle réalité, le gouvernement fédéral a décidé en juin 2016 de réduire la capacité d’accueil de 10.000 places, notamment via la fermeture d’une trentaine de centres temporaires, ouverts dans l’urgence pour accueillir les demandeurs d’asile.

Fedasil et ses partenaires gèrent aujourd’hui 26.300 places d’accueil (contre 35.700 places au plus fort de la demande). Près de 10.000 places ont été fermées, alors que certaines places spécifiques (pour mineurs non accompagnés, pour des cas médicaux) et des initiatives locales d’accueil ont été créées.

Taux d’occupation en hausse
Jusqu’à l’été 2016, l’occupation a constamment baissé dans les structures d’accueil (jusqu’à 79% de places occupées). Puis, en raison de la fermeture des places, le taux d’occupation est parti à la hausse pour atteindre 87% fin 2016. Les demandeurs d’asile accueillis dans les centres concernés par une fermeture ont progressivement été transférés vers d’autres structures d’accueil.

Fedasil et ses partenaires accueillent actuellement 22.900 personnes (contre 32.500 début 2016). Les principaux pays d’origine sont l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak et la Somalie. 80% des résidents sont en attente d’une décision par rapport à leur demande d’asile.

Plus d'info dans la présentation en annexe.